Mentions légales
© Sandrine Lecas 2021

Plan du site
Dernière mise à jour le 11/07/2021

Cabinet

Sandrine LECAS

HYPNOSE Ericksonienne et Humaniste - EMDR

Enfants - Adolescents - Adultes - Couples

Qu'est-ce que l'Hypnose ?
L'Hypnose désigne à la fois la Technique, l'Outil qui vise à utiliser un état de conscience modifié et amplifié pour favoriser des changements souhaités par le patient, et l'état lui-même d'hypnose : un état intermédiaire entre veille et sommeil. C'est un état naturel que nous retrouvons tous, tous les soirs, avant de nous endormir. L'état peut être léger ou profond, différent d'une personne à l'autre et même d'une séance à l'autre. Ce n'est pas la profondeur des "transes hypnotiques" qui en fait leur efficacité.


Qu'est ce que l'Hypnothérapie ?
Il s'agit d'une thérapie courte, orientée vers la résolution d'un problème ou l'atteinte d'un ou plusieurs ojectifs, qui utilise pour outil principal l'état hypnotique et l'ensemble des protocoles de soins mis au point par les hypnothérapeutes qui se sont succédés depuis le psychiatre américain M.Erickson et qui ont considérablement enrichi cette approche thérapeutique.


Combien de formes d'hypnose possibles existent-il ?
L'hypnose a considérablement évolué, de ses prémices avec Charcot, Berheim et Freud au XIXe siècle à 2017. Pour résumer, il existe principalement : l'hypnose classique (la 1e forme, assez autoritaire et efficace sur 5% environ de la population), ericksonienne (M.Erickson), la nouvelle hypnose (du sexologue américain D.Araoz), humaniste (O.Lockert, directeur de l'IFHE, Paris). On pourrait même aller jusqu'à dire qu'il y a autant de formes possibles que de patients, car chaque personne est unique et chaque séance une création.

Est-ce que l'hypnose fonctionne avec tout le monde, même les plus "cartésiens" ?
Oui. Mais chacun aura ses préférences pour entrer dans cet état de manière guidée. Au thérapeute d'apprendre à connaitre son patient pour qu'il se sente à l'aise et en confiance, en totale sécurité, et prêt à le suivre en visualisation.
Nous expérimentons tous par ailleurs des "transes communes quotidiennes", comme les nommait Erickson : ces moments où vous êtes absorbés dans un bon film au cinéma, dans un bon livre, où vous êtes à la fois ici et ailleurs...pas besoin de thérapeute pour être dans cet état ! Le thérapeute est là pour vous montrer comment vous servir de cet état, pour réaliser les changements qui vous tiennent à coeur.

Est-il normal de rester conscient sous hypnose ?
Bien entendu. Vous entendez la voix du thérapeute et vous pouvez même penser à autre chose pendant qu'il vous parle, ou encore avoir des pensées parasites qui vont et viennent, et s'il y avait un danger vous seriez capables d'ouvrir les yeux immédiatement et de sortir de la pièce.

Peut-on me forcer à voir ou faire des choses que je ne souhaite pas ?
Toute hypnose est auto hypnose (Tebbetts, hypnothérapeute, 1987). Aucune suggestion n'est efficace si elle n'est pas acceptée par le patient. Vous pouvez donner des suggestions d'arrêt tabac sous hypnose à quelqu'un qui n'est pas en demande et a toujours envie de fumer et elles ne seront d'aucune efficacité. Quand le thérapeute propose de pousser une porte, le patient a le droit de dire qu'il ne le souhaite pas, et dans ce cas le thérapeute propose d'autres images où la personne a toujours le choix entre faire et ne pas faire. Vous avez toujours le droit pendant la séance de refuser une étape pour les raisons qui vous concernent. Ensuite, ce qu'il faut savoir, c'est que le thérapeute n'a aucun intérêt à vous faire faire des choses si elles ne sont pas fondées et en rapport avec l'objet de votre venue. Le thérapeute est un guide à un instant T, là pour vous aider, à votre service.

Est-il possible de ne pas se réveiller ?
La transe est un état naturel, maintenu par la relation patient-thérapeute. Si le thérapeute s'arrête de parler, la personne revient à elle tout naturellement, comme après une bonne sieste. Le seul risque en hypnose, si l'on est assez fatigué lors du rendez-vous, c'est de s'endormir pendant la séance. Et comme tous les matins, vous vous réveillez.

Page 1

Page 1